Chroniques

Chronique: La Trilogie des Gemmes

Salut,

Vous allez bien ? Aujourd’hui, on se retrouve pour parler d’une trilogie que j’ai adoré !♥ Il s’agit de « La Trilogie des Gemmes » de Kerstin Gier que j’ai découvert grâce à une amie (meeeerci !♥). Sans plus attendre, laissez-moi vous guider à travers une quête dans le temps exaltante ! Let’s go…

  • La trilogie :

Titres : Rouge Rubis, Bleu Saphir et Vert Émeraude

Autrice : Kerstin Gier

Maison d’Édition : Milan

Pages : 337, 357 et 401

Thèmes : Fantastique, romance, amitié, voyage dans le temps, famille

Notes : Sur Booknode les notes sont de : 8.54/10, 8.63/10 et 8.72/10. Pour ma part, je donne la note de 9/10 pour la trilogie complète !♥

  • Résumé du premier tome :

Gwendolyn est une lycéenne comme les autres. Bon d’accord, elle voit les fantômes dans les couloirs de son lycée, mais d’abord elle n’en voit qu’un, et puis personne n’est parfait. Pour le reste, c’est le grand ordinaire, avec des profs barbants, une mère exigeante, et des frères et sœurs casse-pieds… Mais lorsqu’elle se retrouve soudain projetée au début du siècle dernier, Gwendolyn panique. Ca ne dure pas très longtemps, mais quand même! Elle qui se croyait banale s’avère être marquée du sceau des veilleurs de temps. De ceux qui voyagent à travers les âges pour accomplir de mystérieuses missions. De quoi sortir du train-train quotidien…..

  • Mon avis sur la trilogie :

Dès le premier tome, je savais que j’allais adorer cette trilogie ! J’ai tout de suite accroché à l’histoire de Gwendolyn et sa famille. En même temps, qui ne serait pas fasciné par une quête exaltante aux quatre coins du temps ? Gwendolyn pense être une adolescente banale, excepté sa capacité à voir les fantômes. Cependant, la famille de la jeune adolescente est loin d’être ordinaire … Effectivement, secrets, quêtes et voyages dans le temps sont les quotidiens de certains élus comme Charlotte, la cousine parfaite de Gwendolyn. Gwendolyn jalouse secrètement sa cousine jusqu’à qu’elle saute dans le temps soudainement. Rapidement, elle comprend qu’il y a une erreur quelque part et va se retrouver projetée à la place de Charlotte. Cependant, comment survivre dans le passé ? L’adolescente va devoir supporter la supériorité de sa cousine ainsi que certains professeurs tout en côtoyant un beau, séduisant et insupportable jeune homme nommé Gideon. Les deux arpenteurs du temps vont devoir faire équipe afin d’aider le Comte Saint-Germain à réaliser la quête ultime de son organisation secrète où Gwendolyn représente maintenant le Rubis.  Malheureusement tout n’est pas si simple… Entre complots, trahisons et mensonges Gwendolyn va devoir assumer sa nouvelle place.  N’est-ce pas fascinant ? En tout cas, j’ai totalement adhéré à l’histoire et j’ai dévoré ces trois romans. Je ne me suis pas ennuyée et j’ai vraiment été surprise par les révélations et le dénouement !

Concernant les personnages, je les ai bien aimé mais sans plus. Eh oui, j’ai adoré l’histoire mais moins les personnages principaux que j’ai trouvé un peu énervants. Gwendolyn et Gideon ont des bons côtés, enfin plus Gwendolyn quand même, mais ensemble… Ils m’ont clairement tapé sur les nerfs… J’ai beaucoup aimé le côté courageux, astucieux et malicieux de Gwendolyn mais alors avec Gideon, j’avais l’impression de faire face à une fille beaucoup moins intéressante. Pour Gideon, alors là… Je n’ai absolument pas accroché à ce personnage que j’ai trouvé arrogant, détestable et parfois machiste/sexiste sur les bords. Heureusement, les personnages secondaires sont là pour remonter la barre ! Leslie, la meilleure amie de Gwendolyn et Raphael, le petit frère de Gideon, sont juste géniaux ! J’ai adoré les retrouvé avec leur enquêtes et résolutions. De plus ils sont drôles et l’évolution de leur relation m’a plus intéressé que la romance principale.

Pour terminer, je dirai que l’histoire mérite vraiment d’être lue même si les deux personnages principaux ne sont pas top. J’ai dévoré les pages et j’ai vraiment passé un super moment de lecture ! ♥

Avez-vous lu cette trilogie ? Vous tente-t-elle ?

N’hésitez pas à me répondre en commentaire en m’indiquant votre trilogie préférée ! Je pense regarder les adaptations en film juste pour pouvoir revivre cette histoire exaltante et aussi pour comparer (juste un peu, ahah). On se retrouve sur Instagram et Twitter pour toujours plus de lectures !

A bientôt,

Chroniques

Chronique : Love Inside

Bonjour à tous,

J’espère que vous allez bien ♥ Je suis heureuse d’avoir enfin le temps d’écrire pour le blog ! J’ai terminé ce Lundi mon job d’été et j’ai quelques jours devant moi avant de reprendre le boulot ainsi que l’école. Je me suis rendue compte que la lecture m’avait vraiment beaucoup manqué car en deux jours, j’ai dévoré le livre que je vais vous présenter aujourd’hui. Il s’agit de « Love Inside » de Mélanie De Coster. J’ai eu un vrai petit coup de cœur pour cette romance confinement ♥

  • Le livre :

Titre : Love Inside

Autrice : Mélanie De Coster

Thèmes : Romance contemporaine, comédie romantique, confinement, colocation

Pages : 241

Où retrouvez ce roman : Amazon

Note : 4.2/5 sur Amazon (13 votants) et ma note personnelle est de 10/10 ♥

  • Résumé :

Enfin ! C’est la première rencontre entre Mia et Senneth. Après des mois d’échanges sur les réseaux sociaux, ils vont passer une soirée ensemble.

Et même plus, avec ou sans affinités.

Le matin qui suit leur rendez-vous, une épidémie mondiale les enferme dans l’appartement de Senneth pour une durée indéterminée.

Une cohabitation forcée constitue-t-elle un bon moyen pour débuter une relation ? Mia et Senneth ont quelques semaines devant eux pour trouver la réponse.

  • Mon avis :

Ce qui a tout de suite attiser ma curiosité pour « Love Inside », c’est sans aucun doute le fait que cette romance se passe durant un confinement. Effectivement, l’autrice s’inspire de ce que nous avons vécu il y a quelques mois, pour mettre en scènes ces personnages. Après cette phase qui a été plus ou moins compliquée, cette romance m’a permise de mettre en peu de positivité dans ce confinement. Eh oui, si des histoires d’amour avaient bien vu le jour suite à ces mois d’enfermement ? En tous cas, c’est ce qui se passe dans le court roman de Mélanie De Coster et j’ai adoré ! Senneth et Mia se rencontre sur les réseaux sociaux et vont pendant plusieurs mois échanger des messages. Un beau jour, l’heure de la rencontre réelle à sonner et les deux jeunes gens vont s’aimer durant toute une nuit. Cependant, au réveil, Mia ne peut plus retourner chez elle suite à une épidémie mondiale qui l’oblige à rester confiner chez Senneth pendant un temps indéterminé. Très rapidement, les tensions et les quiproquos apparaissent mettant la relation des deux jeunes gens à rude épreuve. Si comme moi, vous adorez les romances simples, pas prises de tête avec de l’humour et des émotions, foncez sur « Love Inside » !

Effectivement, j’ai tout de suite accroché à l’histoire car j’ai compris l’angoisse, l’incompréhension et la peur des personnages face à une situation nouvelle dont on sait peu de choses finalement. Comme vous l’avez peut-être vécu, on suit tout un parcours d’émotions et de questionnement avec les personnages. Face à certaines réactions ou situations, j’ai réussi à m’identifier et à projeter ma propre expérience du confinement. Outre cet aspect confinement, j’ai adoré la romance en Mia et Senneth. Une romance contemporaine simple, légère avec les codes habituels mais qu’est-ce que ça m’a fait du bien ! J’ai ressenti des papillons dans le ventre (et alors là, tu sais que c’est une bonne romance), de la tristesse et aussi de l’énervement. Eh oui, impossible de passer à côté du schèma « je t’aime, moi non plus » qui à chaque fois me fait hurler sur les personnages, ahah ! J’aime lire de temps en temps ce genre de romances car elles me font du bien au moral et c’est une valeur sûre pour que je sois comblée en tant que lectrice. « Love Inside » est vraiment ce genre de romance doudou que je peux avoir plaisir à relire dans les moments difficiles ou bien quand je suis dans une grande phase de panne de lecture, histoire de me relancer !

Concernant les personnages, je les ai beaucoup aimé ! J’ai trouvé que Mia et Senneth se ressemblaient sur certains points et se complétaient sur d’autres. Mia est un mélange de folie, d’ardeur et de douceur. Ce personnage féminin m’a beaucoup plus de part sa ténacité et également son amour pour la lecture (bah oui, évidemment !). Elle est chiante et beaucoup trop impulsive mais je comprends tout à fait l’attachement de Senneth pour ce petit bout de femme qui demande qu’à être aimée ! Concernant Senneth, c’est un jeune homme assez solitaire, à fond dans les jeux vidéos et qui se donne un air de « je m’en fous de tout ». Je dis bien « qui se donne » car au fond le jeune homme ne cesse de se torturer l’esprit et ne peut s’empêcher de donner toute son attention, sa douceur et son temps à Mia. Je l’ai trouvé adorable et ensemble, ils sont adorables (oui, beaucoup d’adorable mais que voulez-vous !). Mélanie De Coster nous dévoile dans son roman des personnages hauts en couleur et attachants, qui m’ont fait succomber !

Pour terminer, « Love Inside » se lit très rapidement car les chapitres sont courts et l’écriture de l’autrice légère ainsi qu’addictive. Les rebondissements sont toujours au rendez-vous, ce qui donne constamment l’envie d’en savoir plus jusqu’à la fin. Je ne connaissais pas cette autrice mais je suis heureuse d’avoir eu la chance de lire « Love Inside » et je vais m’intéresser de plus près au travail de Mélanie De Coster.

Et vous, avez-vous lu ce roman ? Vous tente-t-il ?

N’hésitez pas à me répondre en commentaire ! Je remercie l’autrice pour cet envoi et sa confiance ♥ En attendant, on se retrouve sur Twitter et Instagram pour encore plus de lectures !

A bientôt,

Chroniques

Chronique: Chroniques d’un rat de laboratoire

Hey,

J’espère que vous allez bien ! Aujourd’hui on se retrouve pour parler d’un SP que j’ai reçu via la plateforme Simplement.Pro. Il s’agit du premier tome de « Chroniques d’un rat de laboratoire » de Benoît Le Gall. Je remercie l’auteur pour sa confiance et  ce coup de coeur ! C’est partie pour un univers sombre et déroutant en compagnie de Clive, l’homme rat…

  • Le livre :

Titre : Chroniques d’un rat de laboratoire, Tome 1 : L’éveil des consciences

Auteur : Benoît Le Gall

Maison d’édition : L’Âme en Livre

Pages : 393

Thèmes : Science-fiction, dystopie, action, aventure

Public : +16 ans

Note : Amazon 46/5 (9 votants), Booknode 8.4/10 (5 votants) et ma note personnelle est de 10/10 ♥

Où se procurer ce roman : L’Âme en livre

Le deuxième tom est également disponible.

Je m’appelle Clive Larsson, citoyen de Nubiria.

Dans cette ville rongée par la misère, mon seul recours pour éviter de finir à la rue est de me tourner vers le Programme. L’idée est simple. On me promet de l’argent en échange de quelques expériences menées sur mon corps. Sans hésiter, j’ai signé en bas de la page.

J’ignore tout du Programme. Derrière ce nom générique se cache en réalité un brillant scientifique, le professeur Klein, qui projette alors de me transformer en rat.

Ma métamorphose sera fulgurante, son expérience un franc succès.

Après avoir échappé à son emprise, je comprends qu’une autre existence m’attend. En effet, le professeur a donné naissance à une nouvelle espèce que je compte bien perpétuer. Au gré de mon parcours, je poserai un œil critique sur la race humaine qui, malgré son évidence décadence, mérite qu’on la sauve. Si je peux contribuer à son éveil, alors ma condition de rat humain ne sera pas vaine.

  • Mon avis :

Univers sombre, atmosphère oppressante et décadences humaines, voilà comment je décrirais le roman de Benoît Le Gall. L’histoire commence avec la rencontre du protagoniste principal masculin nommé Clive Larsson. Celui-ci vit dans le monde d’en bas, dans la ville de Nubiria et appartient donc à la « sous-espèce » humaine. Ayant des problèmes d’argent, il décide de rejoindre un programme scientifique en faisant don de son corps pour une mystérieuse expérience. Effectivement, personne ne sait ce qu’est vraiment le Programme à part qu’il permet de sortir de la misère… Enfin ça, c’est le speech confectionné par les scientifiques et les gens d’en haut. C’est là, que Clive fait la rencontre du Professeur Klein, homme détestable et manipulateur. A son réveil, Clive se retrouve enfermer dans son appartement, espionné par l’équipe scientifique dans l’attente de sa métamorphose en rat… Cependant, notre « rat de laboratoire » est bien décidé à ne pas se laisser faire et très rapidement, grâce à son intelligence et ses nouvelles capacités, il va réussir à s’enfuir avec pour but de perpétuer sa race d’homme-rat et de se venger du Professeur Klein.

Clairement, si vous aimez les histoires qui mélangent l’étrangeté avec de l’action et des mystères, je pense que « Chroniques d’un rat de laboratoire » est fait pour vous ! Cependant, ce roman s’adresse à un public averti car tout le long de la lecture, on fait la connaissance de différents personnages qu’on va suivre dans des affaires louches et glauques. Eh oui, pas le temps de s’ennuyer ! Plusieurs points de vues, plusieurs complots et combats mais autant vous dire que ça ne m’a pas du tout dérangé ! Au contraire, j’ai adoré cette dynamique de l’histoire qui rend la lecture addictive. A travers le regard de Clive mais également celui de ses alliés et de ses ennemis, on découvre un monde où l’individualisme, la perversité et la loi du plus fort sont omniprésents. D’ailleurs, j’ai beaucoup aimé cet œil critique que porte Clive en tant que nouvelle espèce sur la condition humaine. Au fur et à mesure des pages, des rencontres, on découvre une tout autre dimension de l’histoire qui va être la mise en place d’une rébellion, d’un combat… Cependant, je ne vais pas en dire plus pour vous laisser le plaisir de découvrir tout ça !

Concernant, le personnage de Clive j’ai beaucoup aimé le suivre et j’ai adoré le fait qu’il soit un mélange entre l’animal et l’homme. C’est très intéressant de voir l’évolution de ce personnage atypique. J’ai trouvé que Clive était un « homme » très intelligent qui au lieu de subir sa nouvelle condition, va s’adapter et se servir de ses nouvelles capacités. Bien évidemment, il y a les instincts primaires comme la survie, la reproduction mais là encore jamais l’animal prend le dessus sur l’humain, c’est toujours un mélange. Pour moi, c’était une première et j’ai trouvé que l’auteur avait vraiment réussi son coup en créant un personnage mixte, intéressant avec des réflexions poussées et un cœur parfois plus généreux que les humains du roman. Comme je l’ai dit plus haut, on fait également la rencontre de différents protagonistes qui vont être des amis, des alliés ou bien des ennemis. On va suivre plusieurs points de vue et donc plusieurs aventures ce qui permet d’avoir vraiment une vision plus poussée de l’histoire. Ici, les méchants sont vraiment détestables… J’ai eu envie de jeter ma liseuse parfois tellement ils me sortaient par les yeux donc on peut dire que ce sont des méchants bien réussis, ahah !

Pour terminer, je peux vous garantir que l’écriture de Benoît Le Gall est très agréable à lire et à aucun moment je n’ai été lassée ou perdue. J’ai trouvé l’écriture fluide, addictive et très prenante. L’auteur jongle très bien avec la complexité de son personnage principal ainsi que le monde qu’il l’entoure. Il a du glauque, de la violence mais également des petites bulles d’amour, d’amitié et d’espoir. J’ai eu un total coup de cœur pour ce roman et j’ai hâte de découvrir la suite !♥

Avez-vous lu ce roman ? Vous tente-t-il ?

C’est la fin de ma chronique sur « Chroniques d’un rat de laboratoire » et j’espère que vous aurez aimé découvrir mon avis sur ce roman coup de cœur ! En attendant le prochain article, on se retrouve sur Instagram et Twitter pour plus de lectures !♥

A bientôt,

Chroniques

Blabla Manga !

Salut tout le monde,

J’espère que vous allez bien !♥ Aujourd’hui, on se retrouve pour parler de deux mangas dans lesquels je suis à jour et que j’aime beaucoup. Il s’agit du manga « Chocolate Vampire » de Kyoko Kumagai et « Blue Flag » de Kaito. C’est partie pour une petite envolée japonaise…♥

  • Le manga :

Titre : Chocolate Vampire

Mangaka : Kyoko Kumagai

Édition : Soleil Manga

Tomes en VO : 12

Tomes en VF : 3

Statue de la série : En cours

Thèmes : Shojo, fantastique, comédie

Public : 12 ans et +

Note : Booknode 8.57/10 (21 votants), note personnelle de 10/10 ♥

Chiyo, simple humaine, et Setsu, issu d’une puissante famille de vampires, ont grandi ensemble et de leur amour est né un pacte du sang. À l’adolescence, leur lien se distend mais la jeune fille accepte toutefois de rester la source de vie de Setsu, en échange de son aide pour retrouver les vampires responsables de la mort de ses parents. Entre complots, rivalités amoureuses et canines aiguisées, Chiyo va tout faire pour regagner son indépendance.

  • Mon avis :

J’ai commencé ce manga en voulant découvrir un nouveau shojo et en voyant « Chocolate Vampire » j’ai complètement flashé sur les dessins et le résumé. L’histoire, au premier abord, à l’air simple. Chiyo qui n’est qu’alors qu’une petite fille décide de faire un pacte avec son amoureux, Setsu, jeune vampire d’une famille puissante. Cependant, quelques années plus tard, l’adolescente souhaite briser le pacte pour retrouver sa liberté. Très facilement, j’ai été prise dans l’histoire qui, petit à petit, prend un autre tournant. Rapidement, Chiyo se rend compte du pouvoir que le sang de Setsu lui procure et décide de garder ce lien mais à une condition : Setsu doit l’aider à en savoir plus sur la mort de ses parents et son passé. Durant ces trois premiers tomes, l’intrigue et les relations entre les personnages se mettent en place et j’ai adoré ! Je n’ai pas trouvé le rythme trop lent et j’adore les personnages principaux comme secondaire. Chiyo est une adolescente intelligente, combative, observatrice mais aussi pure, sensible et protectrice. Je la trouve très classe et mignonne !♥

Setsu quand à lui représente vraiment l’ange et le démon. Il a un côté très enfantin, très enfant gâté et semble sans défense. Cependant, il cache bien son jeu car il se trouve que Setsu est un puissant vampire pour son âge avec un incroyable pouvoir et qu’il peut se révéler dangereux.  Chiyo est clairement son point faible et il ne peut s’empêcher de lui faire du rentre-dedans, de la charmer. La romance entre les deux commence tout doucement puis au fur et à mesure, les vrais sentiments se révèlent. J’ai aimé ces moments de romance qui font battre mon cœur entre les combats et les moments comiques.

En bref, « Chocolate Vampire » est un shojo qui mélange le fantastique, la romance et la comédie avec une intrigue mystérieuse, gothique et romantique ♥

  • Le manga :

Titre : Blue Flag

Mangaka : Kaito

Édition : Kurokawa

Tomes en VO : 8

Tomes en VF : 5

Statue de la série : En cours

Thèmes : Shonen, romance, adolescence, amitié

Public : 14 ans et +

Note : Booknode 8.25/10 (37 votants), note personnelle de 10/10 ♥

Au printemps de leur année de Terminale, trois élèves se retrouvent à un carrefour de leur vie.

Taichi est dans la même classe que Tôma, un ami d’enfance à qui tout réussi et que Futaba, une fille qu’il a du mal à supporter. Un jour, Futaba se confie à lui et lui avoue qu’elle est amoureuse de Tôma.

  • Mon avis :

« Blue Flag » est clairement pour moi, ce manga doudou qui est parfait à tout moment de la journée qu’on soit bien ou pas. Il y a beaucoup de douceurs et de beautés dans ce manga et je ne regrette absolument de mettre lancer ! J’entendais beaucoup parler de « Blue Flag » mais je n’avais pas forcement prévu de le lire. Cependant, un jour, je découvre les deux premiers tomes à Easy Cash pour 5€ et j’ai donc sauté sur l’occasion sans trop savoir ce qui m’attendait. Énorme coup de cœur !♥

Futuba est une jeune fille très timide et mignonne qui est amoureuse de Tôma, garçon populaire et charismatique de sa classe. Taichi, le meilleur ami d’enfance de Tôma, va aider Futaba à se rapprocher de celui qu’elle aime. Très vite des amitiés se font, des sentiments se révèlent et d’autres naissent. J’ai adoré autant l’histoire que les personnages qui m’ont tous séduits ♥

Ils sont tous différents, attachants, drôles et on découvre chacun leurs secrets, leurs sentiments et leurs pensées. Dans le dernier tome, le personnage de Mami m’a beaucoup surprise et je l’adore !♥

Ce manga est fait pour vous si vous aimez les histoires simples, douces où l’on voit l’évolution des personnages à travers leurs histoires et leurs relations ♥

Avez-vous lu ces mangas ? Vous tente-t-il ?

J’espère que cet article 2 en 1 vous a plu ! N’hésitez pas à me recommander en commentaire vos mangas favoris ou vos dernières découvertures. En attendant, on se retrouve sur Twitter et Instagram pour plus de lectures !♥

A bientôt,

Chroniques

Chronique: La Malédiction d’Athéna

Hey,

J’espère que vous allez bien ♥ On se retrouve aujourd’hui pour la chronique du roman d’Alissa Brochard « La Malédiction d’Athéna » que j’ai pu lire grâce à la plateforme Simplement.Pro. Ce livre n’a pas été un franc succès pour moi et je vous explique tout ça maintenant… Let’s go !♥

  • Le livre :

Titre : La malédiction d’Athéna

Autrice : Alissa Brochard

Maison d’édition : Books on Demand

Pages : 422

Thèmes : Fantastique, jeunesse, aventure, mythologie grecque

Public : Adolescent

Note : Amazon 4.6/5 (13 votants) et ma note personnelle est de 6/10.

Où se procurer ce roman : Amazon

Morgane, âgée de 17 ans, se réveille dans un passé antique et doit s’adapter à ce nouveau monde rempli de monstres mythiques. Mais la guerre est imminente : un ennemi de taille menace la civilisation. Sera-t-elle à la hauteur ?

  • Mon avis :

Le roman d’Alissa Brochard m’a tout de suite donné envie de part son résumé ainsi que son thème principal qui est la mythologie grecque. Eh oui, si vous ne le saviez pas, je suis une grande fan de la mythologie grecque et je ne peux pas m’empêcher de sauter sur les ouvrages qui en parle ou qui s’en sert comme c’est le cas de « La Malédiction d’Athéna ». J’étais très enthousiaste de commencer cette lecture et finalement j’en ressors très mitigée. J’ai aimé certains points et d’autres beaucoup moins.

Dès le début, nous sommes plongés dans l’histoire et les mystères s’enchaînent. Effectivement, l’héroïne, qui est une jeune adolescente, ne se souvient de rien et ne sait pas pourquoi elle se retrouve dans cette forteresse antique. J’ai eu beaucoup de mal à accrocher… Je dois avouer que j’ai trouvé les actions trop rapides et beaucoup trop de questions, de mystères pour moi. Le début de ma lecture a vraiment été très flou et je ne savais pas trop où j’allais. Cependant, au fur et à mesure de l’histoire, les indices apparaissent et les pièces comment à se mettre en place. J’ai beaucoup aimé l’histoire une fois que Morgane retrouve ses souvenirs et commence à entrevoir vraiment ce qu’il y a en jeu, ce qu’elle doit faire. J’ai aimé l’aventure et les péripéties de cette jeune sang mêlée aux côtés de ses amis. Aux côtés de ce groupe, nous allons découvrir le monde de la Grèce antique, résoudre des énigmes et déjouer les plans de l’ennemi pour éviter le chaos. On n’a pas le temps de s’ennuyer car les combats et les obstacles sont omniprésents et j’ai trouvé cette quête vraiment très plaisante à suivre. Cependant, j’ai eu beaucoup de mal à m’attacher à l’héroïne principale ainsi qu’à ses amis.

Morgane est une sang mêlée c’est-à-dire qu’elle est issue de l’union d’un être humain avec un dieu/une déesse grecque. Dans le cas de Morgane, elle est la fille d’Athéna. Elle est intelligente, fine stratège, rusée et observatrice mais aussi peu expressive et très réaliste. Avec Morgane, les émotions ne sont pas au rendez-vous donc je n’ai pas réussi à ressentir de l’attachement pour ce personnage que j’ai trouvé très ennuyeuse, au fond. Cependant, je dois reconnaître que j’ai été admirative devant le courage, les principes et la force jeune héroïne. Ensuite, nous avons les amis de Morgane qui la suivent depuis le début ou bien la rejoignent durant sa quête et pour la grande bataille finale. J’ai aimé découvrir leurs histoires et leurs pouvoirs mais ça s’arrête là. Je n’ai pas réussi à ressentir beaucoup d’attachements pour eux aussi. Pourquoi ça n’a pas matché entre les personnages d’Alissa Brochard et moi ? Il me manquait de l’émotion, des sentiments. J’ai trouvé les personnages assez inexpressif et plat. Ils ont des qualités de combats, ça s’est sûr, mais c’est la seule chose qui ressort de ces demi-dieux pour moi.

Bon, quand même, tout n’est pas noir ! Certes, je n’ai pas spécialement aimé les personnages mais l’histoire était plaisante notamment grâce à la plume d’Alissa Brochard. Effectivement, si l’émotion et les sentiments ne sont pas au rendez-vous, l’écriture de l’autrice est plaisante à lire de part sa fluidité et sa simplicité. L’autrice nous guide bien dans son univers entre combats et mystères. De part cette fluidité, les pages défilent et on devient facilement accro à l’histoire voulant absolument savoir quel sera le prochain adversaire, le prochain combat etc… C’est une écriture pleine de rebondissements ce qui a vraiment donné du dynamisme à ma lecture.

Voilà pourquoi j’ai décidé de donner un 6/10 à « La Malédiction d’Athéna ». Cette lecture a été plaisante mais m’a vraiment laissé mitiger. Je remercie l’autrice pour sa confiance et je m’excuse encore envers elle pour avoir dû prolonger mon délai… Merci de votre compréhension !♥

Avez-vous lu ce roman ? Vous tente-t-il ?

N’hésitez pas à me répondre en commentaire en me laissant vos recommandations sur le thème de la mythologie grecque ! J’espère que cette chronique vous a permis d’en savoir plus sur cet ouvrage et en attendant, on se retrouve sur Instagram et Twitter pour plus de lecture !♥

A bientôt,

Chroniques

Chronique : Clair Obscur

Hello tout le monde,

J’espère que vous allez bien et que vos proches se portent bien ♥ Aujourd’hui, je vous retrouve pour parler d’une roman homosexuelle que j’ai adoré ! Il s’agit de « Clair Obscur » de Lily Haime que j’ai reçu en format numérique grâce au mouvement #ConfinementLecture. J’espère que je vais vous donner envie de lire ce roman, c’est partie !

  • Le livre :

Titre : Clair Obscur

Autrice : Lily Haime

Maison d’édition : MxM Bookmark

Pages : 352 pages

Thèmes : Littérature gay, romance contemporaine, danse, famille

Public : Jeunes adultes, adultes (quelques scènes sexuelles)

Note : Booknode 8.56/10 (264 votants) et ma note personnelle est de 10/10.

Gwenn a deux rêves, la danse et Sevan. Après avoir réussi ses auditions à la célèbre Julliard School, il prend sa voiture malgré les conseils de son meilleur ami et roule jusqu’à chez Sevan. Gwenn a l’arrogance de ses dix-sept ans, la prétention des sentiments. Sevan a vingt-quatre ans ; militaire de carrière, il est sur le point de quitter Portland pour se marier. Gwenn repart en cachant ses larmes, démarre trop vite, prend la fuite en faisant déraper les roues de sa Jeep.

Une seconde d’inattention et un chauffard ivre… Un arbre au bas d’une pente…

Sept ans plus tard, Gwenn est un jeune homme qui n’a plus rien à voir avec l’adolescent qu’il a été, ce rêveur aux grandes ambitions. Professeur de danse, propriétaire d’un bar en chantier, fils, frère, ami et tonton, il a appris à composer avec une vie différente de celle qu’il pensait mener. Si ses espoirs ont foutu le camp, s’il reste cabossé et rafistolé, il ne cache pas ses cicatrices.

Quand Sevan revient à Portland, Gwenn a appris à le haïr pour ne plus l’aimer.

  • Mon avis :

J’aime de plus en plus me plonger dans les romances homosexuelles car ça change des romances hétérosexuelles et j’aime la nouveauté qu’on y trouve ! « Clair Obscur » a été un véritable coup de cœur ♥

Tout d’abord, j’ai adoré l’histoire et la construction des personnages. On voit que les évènements ont vraiment un impact sur les deux hommes ainsi que leurs entourages. Des sujets comme la dépression, le suicide mais également la danse, la famille et l’amitié sont abordés en plus de la romance entre les deux protagonistes principaux. Tout cela ajoute beaucoup de sentiments, d’émotions au roman. Il ne se passe pas des choses extraordinaires, nous suivons simplement l’évolution de Gwenn et Sevan, de leur relation ainsi que de leur vie quotidienne avec les amis et la famille. J’ai adoré suivre tout ce petit monde et j’ai ressenti beaucoup de douceur, d’amour et d’espoir au cour de ma lecture. Bien évidemment, la romance est le cœur de l’histoire et donc je suis obligée de vous en parler. J’ai beaucoup aimé cette romance qui est au départ présente mais sous tension. Effectivement, nos deux hommes vont faire beaucoup d’étincelles et j’ai adoré les voir se battre un petit, hihi. Puis, petit à petit, ils vont se rapprocher, retrouver leur complicité et l’amour va s’installer… C’est une histoire d’amour très passionnelle, très romantique et j’ai adoré la complicité de Gwenn et Sevan qui vont s’aider, se guider pour mieux s’aimer. Ils m’ont amusé, attendri et finalement je suis tombée amoureuse de leur histoire ♥ Cependant, je tiens à dire qu’on trouve certaines scènes sexuelles assez explicites et donc ce roman n’est pas à confier à n’importe qui. Ces scènes explicites ne m’ont pas du tout dérangé, tout au contraire, j’ai trouvé qu’elles ajoutaient du piment à la romance !

J’aimerais vous parler un peu plus des personnages maintenant. J’ai adoré nos deux protagonistes principaux et je ne serais dire lequel j’ai préféré ♥ D’un côté nous avons Gwenn, passionné par la danse. Une partie de sa vie est partie en fumée lors de son accident et on découvre que le jeune homme, à l’époque, à beaucoup souffert. Quelques années plus tard, Gwenn a réussi à se relever mais quelque chose, quelqu’un crée un manque profond dans sa vie. J’ai adoré le personnage de Gwenn que j’ai trouvé touchant et très drôle ! J’ai adoré l’amour qu’il porte en lui et qu’il donne à son entourage. C’est un personnage avec ses défauts mais finalement j’ai fini par passer au-dessus tellement je me suis attachée à lui. Gwenn est un homme confiant, sûr de lui, drôle mais également avec des faiblesses. Cependant, le personnage le plus détruit, le plus torturé est sans aucun doute, pour moi, Sevan. J’avoue qu’au premier abord, ce n’est pas forcément le genre d’homme qui va me plaire. Il est froid, très fermé et très militaire… Alors quel ne fut pas mon plaisir de le voir changer aux côtés de Gwenn. Il va apprendre à s’accepter, à accepter ses sentiments et son amour… Sevan est au fond un personnage très attachant qui n’attend qu’à être véritablement aimé par quelqu’un. J’ai trouvé les débuts de chapitres avec ses pensées, toujours très magnifiques et je pense que c’est ce qui m’a fait craquer pour ce personnage. J’ai été touchée par son passé, ses cauchemars intérieurs et j’ai adoré son évolution ♥

Pour terminer, parlons un peu de l’autrice et de sa plume. Je n’avais jamais entendu parler de Lily Haime et j’avoue que je suis heureuse d’avoir fait sa connaissance à travers son roman « Clair Obscur ». Son écriture est fluide, passionnée et incroyablement romantique. L’autrice avec sa plume a réussi à me toucher en plein cœur et je n’ai pas vu les pages passées devant mes yeux. Lily Haime a réussi à me bouleverser et à me transporter dans la vie de Gwenn et de Sevan… Je ne regrette pas du tout ce voyage et j’espère avoir la chance de découvrir prochainement ses autres romans.

Comme vous pouvez le voir, j’ai totalement craqué pour l’entièreté de ce roman et si vous voulez vous plonger dans une romance homosexuelle, je ne peux que vous conseiller « Clair Obscur ». Je le rappelle, il y a toutefois des scènes sexuelles explicites qui peuvent déranger certains.

Avez-vous lu ce roman ? Vous tente-t-il ?

N’hésitez pas dire en commentaire si vous avez déjà lu des œuvres de Lily Haime et si oui, lesquelles. J’espère que vous passez d’agréable moment de lecture et en attendant la prochaine publication, on se retrouve sur Instagram et Twitter !

A bientôt,

Chroniques

Chronique : Jeux interdits, volume 1&2

Bonjour,

J’espère que vous allez bien et que vos proches se portent bien ! Aujourd’hui, je vous retrouve pour la chronique du roman « Jeux interdits, volume 1&2 » d’Emma M.Green qui a été une chouette découverte et un super moment lecture. En plus, j’ai eu cette œuvre gratuitement sur Amazon, en version e-book, donc encore plus de plaisir, ahah ! Il est d’ailleurs toujours disponible donc foncez (après avoir lu ma chronique, bien sûr).  C’est partie pour un voyage rempli d’amour et de passion !♥

  • Le livre :

Titre : Jeux interdits

Autrice : Emma M.Green

Maison d’édition : Éditions Addictives

Pages : 235 pages

Thèmes : Romance érotique, amour compliqué, famille

Public : Jeunes adultes (public averti car passages sexuels présent dans le livre)

Note : Booknode 8.67/10 (396 votants) et ma note personnelle est de 9/10.

Parce qu’aimer un enfoiré, c’est déjà un challenge en soi, mais aimer Tristan Quinn, c’est le défi ultime !

 » A 15 ans, j’ai rencontré mon pire ennemi. Sauf que Tristan Quinn était aussi le fils de la nouvelle femme de mon père. Et que ça faisait de lui mon demi-frère. Entre nous, la guerre était déclarée. Et on n’a pas tenu deux mois sous le même toit.

A 18 ans, le roi des emmerdeurs revient du pensionnat où il a été envoyé pour le lycée. Il a son diplôme en poche, les yeux les plus perçants qui soient et un sourire insupportable que j’ai envie d’effacer de sa gueule d’ange. Ou d’embrasser, juste pour le faire taire…

Entre Liv et Tristan, c’est à celui qui tiendra le plus longtemps. Sans craquer. Sans commettre un meurtre. Oui pire, sans tomber éperdument amoureux.

  • Mon avis :

Ça faisait longtemps que j’avais envie de découvrir l’autrice Emma M.Green et donc j’ai tout de suite sauté sur l’occasion quand j’ai vu le e-book de « Jeux interdits, volume 1 et 2 » gratuitement sur Amazon. J’avais déjà entendu parler de ce roman mais je m’y suis plongée sans de grandes attentes et sans trop savoir dans quoi je me plongeais. Cependant, j’ai été agréablement surprise par cette romance entre Liv et Tristan qui m’a passionné et ému du début à la fin.

L’histoire ne casse pas quatre pattes à un canard. On suit Liv, une jeune adolescente de 18 ans, qui vit avec son père, sa belle-mère et ses deux demi-frères. Cependant, si Liv considère le plus jeune comme son petit-frère, elle ne ressent pas la même chose pour Tristan qui a le même âge qu’elle. Tristan est vraiment l’opposé de Liv, populaire, séducteur et arrogant. Dès le début, on sent tout de suite les tensions entre les deux adolescents mais également au sein de la famille. J’ai bien aimé découvrir cette famille et en apprendre un peu plus sur ses membres en me glissant dans leur quotidien. De plus, je dois avouer que j’ai souvent ri face aux pensées de Liv, dont on suit le point de vue, sur certaines personnes comme Tristan ou sa belle-mère. Cependant, le point central de l’histoire tourne autour de la relation entre Liv et Tristan. Comme des frères et sœurs, ils n’arrêtent pas se jouer des tours, de se battre et de s’insulter dans tous les sens… Cependant, très vite, on se rend compte que derrière cette « haine » se cache d’autres sentiments beaucoup plus passionnés. Au fond, ils s’aiment et se désirent… Mais du point de vue de leur famille ou des amis, ce n’est pas possible. Cette situation délicate torture les sentiments et les pensées de nos deux adolescents, qui essayent de résister à la tentation, à cet interdit fixé par le regard des autres. J’ai adoré ce thème et je me suis beaucoup posée de questions sur la situation de Liv et Tristan. Ils ne sont pas liés par le sang alors pourquoi ce tabou, cet interdit ? La relation entre les deux protagonistes est aussi touchante que drôle car on découvre leurs moments de tendresses comme les moments de disputes et de joutes verbales.

Dans cette relation, j’ai été beaucoup plus ému par Liv car, tout d’abord, on a son point de vue et qu’elle se pose beaucoup de questions sur elle, ses sentiments et Tristan. Elle est intelligente, drôle et attachante mais elle a également une personnalité beaucoup plus rentre-dedans. Malgré les apparences, elle ne se laisse pas faire et elle peut se montrer passionnée et franche. Concernant Tristan, j’ai aimé son personnage qui ajouté beaucoup de piments à l’histoire de part sa personnalité et ses réactions assez enfantines. Indéniablement, ce personnage masculin à du charme et plusieurs fois mon cœur à louper un battement à cause de lui. Cependant, j’ai eu un petit problème concernant son attitude, parfois, vraiment mauvaise, injustifiée et énervante envers Liv. Je sais qu’on retrouve souvent ça dans les romances mais j’étais obligée de le mentionner car ce petit point noir a fait que Tristan ne m’a pas charmé à 100%. Par contre, grosse surprise, avec un personnage secondaire que j’ai adoré ! Il s’agit de Betty-Sue, la grand-mère paternelle de Liv que j’ai trouvé extrêmement rafraîchissante, pétillante et drôle ! Je me suis attachée à cette grand-mère hippy, amie des animaux et j’ai vraiment adoré ces interventions que j’ai trouvé amusante mais également sage ainsi que juste.

Pour terminer, j’ai totalement adhéré à l’écriture d’Emma M.Green que j’ai trouvé très agréable et fluide à suivre. C’est également, une plume, très passionnée qui sait transmettre les sentiments, les émotions provoquant de vives réactions au lecteur. Les passages érotiques sont bien amenés et rempli de douceurs, d’amour et de passion. L’autrice m’a surprise avec la fin qui m’a laissé sur le c*l et j’ai extrêmement hâte de lire la suite !

« Jeux Interdits » était vraiment une lecture parfaite pour m’évader de ce confinement et correspondait très bien à mon humeur ainsi qu’au temps qu’il faisait. Je ne suis pas passée loin du coup de coeur avec ces deux premiers volumes donc peut-être que la suite réussira à faire monter cette saga dans le top classement !

Avez-vous lu ce roman ou la saga entière ? Vous tente-t-il ?

N’hésitez pas à me répondre en commentaire, c’est toujours un plaisir de discuter avec vous. J’espère vous avoir donné envie de découvrir le début « Jeux Interdits » et n’hésitez pas à me conseiller d’autres romans de la même autrice ! En attendant, on se retrouve sur Twitter et Instagram pour plus de lectures ♥

A bientôt,

Chroniques

Chronique : London Breakfast

Salut,

J’espère que vous allez bien et que vos proches se portent bien ! Aujourd’hui, je vous retrouve pour vous parler d’un SP que j’ai reçu de la part des Éditions Lollipop. Il s’agit de « London Breakfast » de Marie Sébastien qui a été un véritable coup de cœur ♥ Envolez-vous avec moi dans un roman qui renferme mille et une merveilles…

  • Le livre :

Titre : London Breakfast

Autrice : Marie Sébastien

Maison d’édition : Éditions Lollipop

Pages : 241

Thèmes : Romance contemporaine, pâtisserie, Londres et Inde

Public : Jeunes adultes, adultes

Note : Ma note personnelle est de 10/10, gros coup de cœur !♥

Où se procurer le roman : Amazon

  • Résumé :

Ellie, étoile montante dans le monde des gâteaux à Londres, participe à un prestigieux concours pour devenir pâtissière au Buckingham Palace afin de lui permettre de sauver son salon de thé en faillite.

Alors qu’elle se prépare à affronter des adversaires de taille, Kushal, un riche représentant d’une compagnie d’import-export indienne, vient frapper à sa porte pour lui vendre ses thés de l’Assam.

Avec son attitude de jeune entrepreneur trop arrogant mais charmeur, Ellie a du mal à cerner ses intentions. Pourquoi est-il si insistant ? Vient-il seulement pour lui vendre son thé indien ou Ellie ne lui est pas indifférente ?

  • Mon avis :

J’ai adoré ce roman du début à la fin ! Je ne m’attendais pas à un coup de cœur pareil !♥ Tout d’abord, l’histoire est un mélange de romance, d’humour, de voyage, de thé et pâtisserie. Tout cela donne un cocktail explosif ! Ellie est une pâtissière possédant un salon de thé. Malheureusement, à cause de certains problèmes financiers, Ellie décide de participer à un concours prestigieux de pâtisserie pour intégrer les cuisines royales au Buckingham Palace. Préparez-vous à baver devant les descriptions culinaires de Marie Sébastien… *__* Étant très gourmande, je n’ai pas pu m’empêcher de saliver en lisant les descriptions de pâtisserie… Un vrai délice. C’est ce qui m’a énormément plu dans ce roman, les descriptions culinaires mais également des paysages, des lieux etc… J’ai été vraiment plongé dans l’histoire et mes 5 sens étaient en éveil tout le long de ma lecture. Un peu avant la première étape du concours, Ellie fait la connaissance de Kushal, représentant indien des thés de l’Assam. Au moment de l’apparition de ce personnage masculin haut en couleur, la dynamique et l’atmosphère du roman changent complètement ! Eh oui, car surprise, Kushal qu’Ellie a envoyé paître est également membre du jury du concours. Dès le moment de cette rencontre, l’humour est présent et impossible de ne pas rire ou sourire face aux évènements ainsi que les situations. Cette histoire est un feel-good que j’ai su apprécié durant le confinement et je peux vous dire que ce roman va vous faire du bien. De plus, j’ai été agréablement surprise par la tournure que prend le roman lorsqu’un personnage dangereux et complètement loufoque fait son apparition et ajoute une bonne dose d’action à cette aventure !

Concernant les personnages, j’ai adoré les deux protagonistes principaux. Tout d’abord, on fait la connaissance et on suit le point de vue d’Ellie, une jeune pâtissière passionnée et investie. J’ai beaucoup aimé son caractère de femme indépendante, soucieuse de son entourage et prête à tout. Son investissement et son amour pour son métier m’a vraiment ému, touché et je pense que si Ellie existait dans la vraie vie, j’adorerais la rencontrer ! Elle m’a également fait beaucoup rire de part son répandant et ses piques. De plus, j’ai découvert une Ellie, au fur et à mesure de ma lecture, attachante ainsi que réfléchi face à des situations peu communes ou des coutumes inconnues. De l’autre côté, on a Kushal, qui m’a complètement fait craquer et comment lui résister ?! C’est un personnage masculin qui m’a surtout fait beaucoup rire au début de l’histoire. J’ai eu beaucoup de mal à le prendre au sérieux et j’avoue que j’étais remplie de préjugés sur lui. Cependant, petit à petit, je me suis vraiment rendue compte qu’il apportait de la fraîcheur, du soleil à l’histoire car Kushal est un homme pétillant et qui s’assume complètement. J’ai adoré ! Dans la deuxième partie du roman, qui se passe en Inde, j’ai découvert un Kushal différent mais tout aussi attachant. On apprend à découvrir toute sa douceur mais aussi sa vie et les difficultés dont il doit faire face. C’est également, un homme plein de générosité et très respectueux. Comme Ellie, il est également passionné par ce qu’il fait et j’ai adoré en apprendre plus sur le thé indien. Alors, comme vous pouvez-vous en douter, j’ai adoré la romance entre ses deux personnages qui révèle les différences culturels entre l’Inde et l’Angleterre et qui met à l’honneur les couples mixtes, l’amour au-delà des frontières et des traditions ainsi que l’acceptation. Une très belle romance qui a rejoint mon TOP sans hésitation !♥

Pour terminer, je tiens vraiment à féliciter Marie Sébastien pour ce tout premier qui a été un franc succès pour moi ! J’ai adoré sa plume qui est douce, gourmande et poétique. On dévore les pages sans s’en rendre compte et j’ai été vraiment conquise par le fait que nos 5 sens soient en éveil. Une toute première expérience pour moi que j’ai adoré ! De plus, les thèmes ainsi que le voyage physique et culinaire m’ont charmé. J’ai appris beaucoup de choses au cours de ma lecture et j’aimerais beaucoup voir les champs de théières indiennes ! Ce roman m’a fait ressentir beaucoup de bien-être et j’ai hâte de découvrir d’autres romans de Marie Sébastien !♥

Avez-vous lu ce roman ? Vous tente-t-il ?

Je ne peux que vous recommander à 100% de vous jeter sur « London Breakfast » qui est un superbe coup de cœur. N’hésitez pas à en venir discuter avec moi en commentaire ! On se retrouve très vite pour un nouvel article et en attendant, retrouvez-moi sur Twitter et Instagram pour encore plus de lectures !

A bientôt,

Chroniques

Chronique : Béguins et Quiproquos

Salut,

J’espère que vous allez bien et que vos proches se portent bien ♥ Aujourd’hui, on se retrouve pour parler de ma dernière lecture qui est une romance que j’ai bien aimé. Il s’agit de « Béguins et Quiproquos » de Nadège Chipdel aux Éditions Lollipop. Merci pour leur confiance ♥

  • Le livre :

Titre : Béguins et Quiproquos, tome 1

Autrice : Nadège Chipdel

Maison d’édition : Éditions Lollipop

Pages : 302

Thèmes : Romance, États-Unis, érotique, humour

Public : Jeunes adultes, adultes peut être un public averti quand même car certaines scènes sexuelles explicites.

Note : Amazon 4.7/5 pour 14 votants et ma note personnelle est de 8/10

Où se procurer ce roman : Amazon

Comment réussir sa vie sentimentale quand on est chat noir ascendant poissarde en amour ?

Je m’appelle Maya, et cette question, c’est l’histoire de ma vie.

« Parce que tu le veux bien ! Reluquer, c’est bien, coucher c’est mieux. »

Mais elle va se taire ! Faut excuser mon « moi pervers », cette cochonne a tendance à dire tout haut ce que je pense tout bas !

Quand j’ai quitté l’Ohio pour Boston, je me suis dit qu’enfin, j’allais peut-être avoir une réponse à cette question. Je ne m’attendais pas à être exaucée et à ce que le karma me présente Raphaël et Matthew.

Du coup entre les deux, mon coeur balance… Et pour couronner le tout, il faut que ce superbe inconnu s’invite dans la danse.

Finalement, ma nouvelle vie à Boston risque de ne vraiment pas être de tout repos, et ce pour le meilleur et pour le rire.

  • Mon avis :

« Béguins et Quiproquos » c’est l’histoire de Maya, une jeune femme de 25 ans, qui recommence sa vie à Boston. Elle va être embauchée comme journaliste au Boston Time et va faire la rencontre de son séduisant manager Raphaël et son collègue ultra sexy Matthew. Comme si ce n’était pas déjà assez, un inconnu dès plus canon et diabolique s’invite, Damon. Entre tous ces beaux mecs, Maya a un peu du mal à s’y retrouver et sa libido ne cesse de prendre le contrôle de ses pensées et de ses nuits. J’avoue qu’au début, je ne m’attendais pas grande chose face au résumé… Énorme erreur de ma part ! Effectivement, on suit les aventures sentimentales et passionnées de Maya mais pas que ! Maya va se retrouver embarquer dans plusieurs histoires où elle va devoir faire preuve de courage et flairer toutes les pistes… Intriguant n’est-ce pas ? Voilà ce qui fait la force du roman de Nadège Chipdel. Au départ, ce n’est qu’humour, amour et sexe puis au fur et à mesure, des enquêtes, du danger et des mystères apparaissent… J’ai été vraiment surprise pas la mise en place de tous ces éléments et j’avoue que j’ai beaucoup aimé car ça permet au roman de rester dynamique et surtout intriguant ! J’ai aimé ce côté feel good avec l’humour de Maya et son côté pervers qui ressort dans toutes les situations, même si parfois je me disais « Nan mais stop là, c’est trop » en rigolant et soufflant en même temps. Cependant, très rapidement on s’habitue à toutes ses remarques hot et la curiosité pour le récit permet de rester accroché. Je n’ai pas très envie de vous en dire plus car la mise en place de toutes ces interrogations se fait au fur et à mesure du roman. Je peux quand même dire, qu’il y a un plusieurs mystères autour des trois beaux garçons mais également de la meilleure amie bostonienne de Maya, Karen. Et puis, Maya va prendre en charge une affaire bien particulière au journal qui promet des étincelles… Hihi, à vous d’aller en savoir plus en lisant « Béguins et Quiproquos ».

Parlons maintenant des personnages. J’ai beaucoup aimé le personnage principal féminin, Maya qui est une jeune femme pétillante et haut en couleurs. J’ai beaucoup ri à ses côtés et j’ai bien aimé son attitude de femme forte et indépendante. Bon, bien sûr, les garçons sexys sont toujours là pour lui retourner le cœur et le cerveau dans tous les sens. Cependant, elle sait ce qu’elle veut et n’hésite pas à être entreprenante. De plus, elle ne se laisse pas faire et même dans les pires situations, elle ouvre bien sa goule, ahah. Au fur et à mesure de l’histoire, je me suis attachée à elle car on ressent une certaine fragilité derrière son attitude si énergique et j’ai hâte d’en savoir plus sur son passé. Ensuite, vous vous demandez peut-être si je suis plus team Damon, Matthew ou Raphaël ? Eh bien, je ne fais partie d’aucune des trois pour l’instant. J’ai bien aimé les découvrir tous les trois mais j’attends de les découvrir un peu plus. Ils sont tous les trois sexys à souhait et passionnés mais je sens que quelque chose se trame derrière l’attitude angélique de Raphaël et je veux en savoir plus sur la relation de Damon et Matthew… Enfin, tout un tas de mystères sur ces beaux hommes que j’ai hâte de découvrir ! Le dernier personnage dont j’ai envie de parler, c’est Karen, la meilleure amie de Maya. J’ai bien aimé ce personnage de femme sans attache et toujours là pour sa copine. J’avoue qu’elle fait une meilleure amie super, toujours prêt à déconner et faire la fête. Cependant, petit à petit, quelque chose change chez elle et ce premier tome finit avec une sacrée révélation sur elle !

Eh oui, contrairement à ce que je pensais aussi (que de surprises) ce roman n’est que le premier et donc une suite est programmée. La fin nous laisse bien en suspense et j’espère que le second tome répondra à certaine de mes interrogations.

Pour terminer, Nadège Chipdel a réussi à me rendre addicte à son roman et je n’ai pas vu les pages défilées devant mes yeux. Son écriture est vraiment feel good et même dans les moments tendus, elle sait nous faire rire. Le mélange qu’elle a crée entre la légèreté d’une romance et l’intrigue d’un roman policier m’a beaucoup plu ! J’ai hâte de lire le second tome de « Beguins et Quiproquos » et j’espère avoir la chance de découvrir son écriture aussi dans d’autres romans.

Avez-vous lu ce roman ? Vous tente-t-il ?

N’hésitez pas à me dire en commentaire votre avis sur ce roman ou bien sur d’autres de la même autrice. J’espère que je vous aurez donné envie de découvrir « Béguins et Quiproquos »  qui est parfait pour s’évader quelques heures de l’atmosphère parfois difficile de cette période de confinement. Je vous embrasse très fort (de loin) et on se retrouve sur Instagram et Twitter pour plus de lectures ♥

A bientôt,

Chroniques

Chronique : Until The End

Salut tout le monde,

J’espère que vous allez bien ! Aujourd’hui on se retrouve pour une chronique que j’ai eu du mal à écrire… « Until th End » de Laura S.Wild m’a perturbé et j’en ressors très mitigée. Même après quelques jours de réflexions, j’avoue que je suis toujours autant perturbée ! C’est partie pour un voyage rempli de perturbations et d’hésitations…

  • Le livre :

Titre : Until The End

Auteure : Laura S.Wild

Maison d’édition : Hugo Roman dans la collection New Romance

Pages : 388

Public : Jeunes Adultes/Adultes mais public averti.

Thèmes : Amour, Kidnapping, maladie, syndrome de Stockholm, passé douloureux

Note : Booknode 7.64/10 pour 172 votants et ma note personnelle est de 5/10.

Un soir d’octobre, alors que Mila rentre chez elle, sa vie bascule. Quelqu’un l’attend en bas de son immeuble. Une main se plaque sur sa bouche, et un 4X4 l’emporte… Mila vient d’être enlevée.

Lorsqu’elle revient à elle, la jeune femme s’aperçoit qu’elle est séquestrée et coupée de tout, sans comprendre pourquoi elle a été prise pour cible. Qui est son ravisseur ? Que lui veut-il ?

Retenue dans un endroit isolé, elle va devoir apprendre à vivre avec Carter, l’homme chargé de la surveiller, qui la trouble autant qu’il la terrifie.

Pour Carter, Mila n’est qu’un contrat de plus à honorer. Sa mission est simple : l’enlever, la maintenir prisonnière puis la relâcher une fois la rançon payée. Mais il commet une erreur qui va tout bouleverser : quelque chose chez sa captive lui fait baisser la garde. Et il laisse malgré lui un lien se créer entre eux…

Tandis que leur cohabitation forcée se prolonge, Carter et Mila en découvrent chaque jour davantage l’un sur l’autre et la jeune femme réalise que malgré les apparences, son ravisseur porte un lourd fardeau et qu’il est peut-être prisonnier autant qu’elle.

Et si l’amour pouvait les libérer ?

  • Mon avis :

C’est la première que je lis un roman comme « Until The End ». Il m’a laissé très mitigée et perturbée, ce qui rend l’écriture de cette chronique assez compliquée. Je vais essayer de montrer les points qui m’ont plu et les points qui m’ont déplu, en essayant d’expliquer le mieux que je peux.

Tout commence avec l’enlèvement de Mila sans qu’on sache le pourquoi du comment. Mila est retenue prisonnière par deux hommes : Benjamin et Carter. Les deux kidnappeurs sont complètement opposés et malheureusement pour Mila, elle va devoir apprendre à vivre aux côtés de Carter qui est un homme aux sautes d’humeurs violentes et au caractère plus que glacial. Dans « Until The End » on va suivre la détention de Mila, l’évolution de cette situation ainsi que de la relation entre les deux personnages principaux. L’histoire en elle-même est assez prenante et intrigante. Très vite, cette lecture s’est révélée addictive pour moi et je voulais avoir les réponses à mes questions. Pourquoi Mila a-t-elle été capturée ? Qui est derrière tout ça ? L’intrigue est prenante et j’avoue avoir dévoré ce roman en quelques jours. De plus, j’ai trouvé très intéressant les thèmes que l’autrice aborde dans son roman. C’était vraiment une expérience littéraire nouvelle car je n’avais jamais lu de romance aussi noire qui traite les sujets du syndrome de Stockholm ou encore de la bipolarité. Comme vous pouvez le voir l’histoire ne m’a pas été le souci, mon blocage vient beaucoup plus des deux protagonistes principaux, Mila et Carter.

Au début de l’histoire, je me suis beaucoup attachée à Mila car je ressentais de la peine pour elle et j’étais tout a fait en accord avec ses pensées et ses actions. J’ai trouvé que toutes ses réactions étaient assez cohérentes par rapport à la situation et j’ai aimé la voir essayer de fuir, de tenir tête à Carter. Cependant, au fur et à mesure de ma lecture, j’ai fini par ne plus trop la comprendre… J’ai trouvé qu’elle abandonnait trop facilement et que finalement elle se donnait à Carter avec beaucoup trop de facilité. Heureusement, parfois, je retrouvais la Mila du début qui ne voulait pas se laisser faire et imposer sa volonté ainsi que sa personne. Bien entendu, je tiens compte du fait que l’autrice a voulu développer une histoire autour du syndrome de Stockholm et dans un sens, c’est tout a fait normal que j’ai trouvé cela bizarre voire glauque car après tout c’est une situation qui n’est pas enviable et dont je ne pense pas qu’on doit avoir envie. C’est pour cela qu’il faut savoir faire la part, dans « Until The End », de la fiction et de la réalité donc encore une fois, ce roman n’est pas à mettre entre les mains d’un public trop jeune ou sensible. Malgré tout, j’ai réussi à plus comprendre Mila et ses changements (comportements et sentiments) que Carter… Mon plus gros point noir est sans aucun doute ce personnage masculin que j’ai détesté dés le début et que malgré sa maladie ou son passé, je n’ai pas réussi à comprendre. Il avait tous les défauts pour ne pas me plaire… C’est un homme violent, macho, jaloux maladif et possessif comme pas possible. Je n’ai pas réussi à la comprendre car pour moi certaines de ses réactions, de ses sautes d’humeurs étaient totalement injustifiées et plus d’une fois j’ai eu envie de balancer le bouquin par ma fenêtre, tellement j’ai été frustrée et en colère vis-à-vis de ce personnage. Avec tout ça, je n’ai pas vraiment réussi à apprécier la romance que je trouvais bizarre, pas à mon goût et beaucoup trop incompréhensible… Cependant, encore une fois, ça fait partie de l’expérience littéraire que l’autrice voulait faire vivre et je n’ai tout simplement pas adhéré. Pour moi, Carter ne méritait aucunement l’attention de Mila et de plus, il m’a beaucoup énervé et déplu lorsqu’il essayait de se faire passer pour la victime. HEUREUSEMENT, le personnage de Benjamin, le second ravisseur, m’a plus plu et en sa compagnie ma lecture devenait plus facile, moins frustrante et énervante. Benjamin va être beaucoup plus doux, beaucoup plus compréhensive et surtout beaucoup plus humain. Même s’il est autant fautif dans l’histoire de ce kidnapping que Carter, il va essayer de mettre Mila la plus à l’aise possible en lui proposant des marathons de séries, en discutant avec elle et en lui donnant plus de liberté.

Pour terminer, je tiens quand même à saluer Laura S.Wild pour son travail car je pense que ça a été un défi d’écrire un roman comme « Until The End ». Du début à la fin, elle guide le lecteur dans cette histoire sombre et j’ai trouvé que sa plume était bien adaptée. J’ai aimé sa fluidité, son additivité et toute cette palette de sentiments qu’elle transmet au lecteur. J’ai été mise dans une position très inconfortable et en même temps, je me suis sentie libre de détester, par exemple, Carter sans avoir l’impression que ce ne soit pas normal… Je ne sais pas si ce que je dis est assez clair ? C’était une expérience littéraire assez particulière mais parce que j’ai aimé son écriture, j’aimerais beaucoup découvrir d’autres romans de Laura S.Wild.

Avez-vous lu ce roman ? Vous tente-t-il ?

N’hésitez pas à me raconter en commentaire votre expérience de lecture vis-à-vis de « Until The End » ou bien d’un autre roman sur un sujet peu habituel en littérature ou bien qui fait polémique, qui est tabou. Si vous avez envie de tester quelque chose de complètement différent, que vous êtes en âge et surtout ouvert à ses sujets, je pense que ce roman peut être une expérience littéraire à faire. Sur ce, on se retrouve sur Instagram et Twitter pour plus de lectures ♥

A bientôt,